Actualités

Suivez ici l’actualité de notre association :


Un petit nouveau en conception !

Bienvenue à POLYE, notre futur robot Sumo dont les forces seront la petitesse, la rapidité et une forme polygonale (d’où il tire son nom) qui défieront ses adversaires !

Polye

L’intelligence artificielle de POLYE repose sur une carte Photon de chez Particle permettant l’IoT (Internet of Things) via le Wifi. L’alimentation sera réalisée grâce à une batterie Lipo.


Test et utilisation de l’imprimante STRATOMAKER


Après nous avoir imprimé les pièces de notre premier robot Sumo TORI, l’entreprise Obro a choisi de nous soutenir en mettant à notre disposition son imprimante 3D made in France. Nous revenons dans cet article sur l’imprimante Stratomaker, un coup de cœur !

La réception

L’imprimante est arrivée, à notre grande surprise, dans un carton bien volumineux. L’emballage était soigné et assurait le calage de l’imprimante. Rien n’était laissé au hasard. Pourtant l’imprimante est très légère : elle ne pèse que 8 kg pour une taille raisonnable d’environ 42 x 42 x 52 cm. A noter qu’Obro nous a envoyé en même temps plusieurs bobines de filament, l’occasion pour nous d’économiser des frais de transport !

Le démarrage

Rien de plus simple : il suffit de la poser sur une surface plane et de la brancher sur le secteur (après retrait des mousses de protection bien sûr !). L’imprimante s’éveille et s’illumine en appuyant sur le bouton marche/arrêt. Des leds multicolores sont en effet positionnées sur les angles de devant et donnent à l’imprimante un aspect futuriste que nous apprécions beaucoup !

L’utilisation

L’imprimante est livrée avec un mode d’emploi illustré qui facilite la prise en main. Simple d’utilisation, cela fait un an que nous effectuons des pièces avec des matériaux divers et nous sommes très satisfaits de la qualité et de la facilité d’impression. 

Lors des différentes compétitions auxquelles nous avons participé, l’imprimante Stratomaker a toujours suscité beaucoup d’intérêt de la part des petits comme des grands ! La finition et le design de nos robots, la précision des pièces en ont étonné plus d’un !

Stratomaker_3 Stratomaker_4 Stratomaker_1 Stratomaker_2 Stratomaker_5

Les +

Nous avions eu l’occasion de tester d’autres imprimantes 3D et nous devons avouer que la Stratomaker a beaucoup d’atouts et d’avantages ! Nous pouvons notamment citer (au-delà du design de l’imprimante, de la qualité du rendu et de la prise en main facile) :

  • un grand volume d’impression (correspondant à un cube de 20 cm de côté environ)
  • une caméra intégrée
  • une application smartphone permettant de piloter et suivre à distance l’impression
  • un logiciel de commande intuitif

En cas de problème, précisons aussi que l’équipe SAV est réactive et est toujours de bons conseils. Les échanges ont toujours été très agréables !

Les – (mais non bloquants !)

> L’imprimante nécessite d’utiliser des bobines de filament propriétaires, c’est-à-dire qu’elles ont un format spécifique afin de s’intégrer à l’intérieur de l’imprimante (les bobines peuvent ainsi donc être rangées au moment de l’impression).
Toutefois, il reste possible d’utiliser d’autres bobines de filament en la plaçant à l’extérieur de l’imprimante. 

> Notons aussi que la version actuelle du logiciel Stratomaker Desktop propose un nombre de fonctionnalités limité (type de remplissage, type d’accroche…). Mais cela sera sans aucun doute développé dans des versions ultérieures. Il est aussi possible d’utiliser un autre logiciel (slicer) en y intégrant les paramètres de l’imprimante.

> L’imprimante est pour l’instant en simple extrusion mais la double extrusion est en cours d’étude (nous avons d’ailleurs hâte de pouvoir la tester !)

Pour conclure, l’imprimante Stratomaker sort, selon nous, du lot. D’autant plus, rappelons-le, qu’il s’agit d’une machine fabriquée en France !

Nous tenons à remercier ce partenaire et le féliciter pour cette belle réussite. Grâce à lui, nous réalisons des robots d’une grande qualité (nous avons d’ailleurs gagné un prix du design à la Sumobot de 2017).

Il ne reste plus qu’à espérer que nous remportions une compétition… mais sur cet aspect là, l’imprimante ne peut pas nous aider 🙂

L’équipe de The Robots’ Makers


Tori et Aeris fin prêts pour le Tournoi national de robotique !
Pour la deuxième année consécutive, The Robots’ Makers se rendra en mai à Nîmes pour participer au Tournoi national de robotique.

Suite à la Sumobot de février, certaines pièces ont été repensées pour assurer une meilleure adhérence à Aeris. Le détail dans la prochaine newsletter !

Affiche_2017